CALIBRATEURS ET CONTRÔLES CONGELÉS
AVK
PLASMAS FRAIS CONGELÉS

COUMADINE PLASMA

Référence Conditionnement  
7-40005 x 1,0 mL
Plasma de contrôle AVK en hémostase.
Le coffret est composé de cinq plasmas de contrôles identiques ayant un même INR.
Ce plasma est obtenu à partir de sujets sous traitement anticoagulant oral prolongé (AVK Coumadine).
Le plasma est non traité, non déplété.
Utilisation
  • Plusieurs niveaux d’INR sont possibles entre 2 et 7
  • Le choix de l’INR est déterminé à la commande
  • 1 lot correspond à un donneur
Points forts
La warfarine (Coumadine) est un antithrombotique du groupe des Anti-Vitamine K (AVK) qui est absorbée rapidement par le tube digestif. Dans le plasma, elle est fortement liée à l'albumine (à 97 %). Seule la fraction libre est active et métabolisée.
Les AVK interviennent au niveau de l'hépatocyte dans le mécanisme de réduction de la vitamine K. La vitamine K réduite est le cofacteur d'une carboxylase qui convertit l'acide glutamique en acide gamma-carboxyglutamique. Quatre facteurs de la coagulation (facteurs II, VII, IX, X) et deux inhibiteurs (protéines C et S) possèdent des résidus gamma-carboxyglutamiques nécessaires à leur fixation sur des surfaces phospholipidiques qui catalysent leurs interactions.
Ainsi, les AVK ont un effet anticoagulant indirect en empêchant la synthèse des formes actives de plusieurs facteurs de la coagulation.
Administrées per os, les AVK induisent une hypoprothrombinémie dans les 36 à 72 heures.
La demi-vie des facteurs de la coagulation dépendant de la vitamine K varie de 6 heures (facteur VII, protéine C) à 2 ou 3 jours (facteurs X, II). Après administration d'AVK, les premiers facteurs dont les activités diminuent sont ceux dont la demi-vie est la plus courte, tandis que les derniers seront ceux dont la demi-vie est la plus longue. C'est pourquoi l'équilibre d'un traitement par AVK demande plusieurs jours.
Après arrêt de l'antivitamine K, l'action anticoagulante persiste 4 jours, la vitesse de correction étant fonction des capacités de synthèse hépatique des facteurs de coagulation vitamine K-dépendant et de la demi-vie de l'AVK.
Les durées indiquées peuvent être prolongées, en particulier chez le sujet âgé.
La majorité des études cliniques disponibles avec la classe des AVK ont été effectuées avec la warfarine.
La demi-vie de la warfarine est de l'ordre de 35 à 45 heures.
L'élimination est urinaire, sous forme de produit pur ou d'un métabolite dégradé.
La warfarine traverse le placenta et il existe un passage dans le lait maternel.

Ils nous font confiance

Nos partenaires